Trotec dans la presse

Trotec innove, bouge et innove. Suivez-nous avec les dernières nouvelles de Trotec.

Retour

Trotec investit plus que jamais dans l'avenir

3 août 2020

Depuis 40 ans, Trotec transforme des sous-produits d'entreprises alimentaires industrielles, telles que des boulangeries industrielles, des pâtisseries, des collations et des pâtes, des fabricants de chocolat et de confiserie, en un produit final de haute qualité et de haute qualité qui est utilisé avec gratitude comme matière première pour la nutrition animale. En donnant une seconde vie aux sous-produits alimentaires, ces produits peuvent être préservés dans la chaîne alimentaire et éviter qu'ils ne deviennent des déchets. Aujourd'hui, Trotec transforme déjà plus de 200 000 tonnes de sous-produits, ce qui signifie que plus de 30 000 hectares de terres agricoles peuvent être conservés libres pour la culture de matières premières primaires.

Programme pluriannuel

Avec la nouvelle ligne de traitement, l'objectif est de donner une seconde vie à 30 000 à 50 000 tonnes de produits supplémentaires. Nous nous concentrons sur les sous-produits complexes, tels que les produits pour lesquels le déballage et le traitement ne sont pas évidents. Trotec a développé une expertise unique au fil des ans et, par conséquent, réussit à transformer une gamme extrêmement diversifiée de sous-produits en un produit final riche en nutriments qui répond aux normes de qualité les plus élevées. Avec la nouvelle installation de séchage, la capacité de traitement de Furnes sera augmentée d'environ 15 pour cent pour atteindre près de 230 000 tonnes (aujourd'hui 180 000 tonnes).

Trotec ne veut pas s'arrêter à cet investissement récemment réalisé. Le PDG Sigrid Pauwelyn parle de la première étape d'un vaste programme d'investissement. D'autres investissements sont prévus en 2021, 2022 et sont soutenus par la Flandre et l'Europe. Trotec, qui réalise un chiffre d'affaires d'environ 27 millions d'euros, emploie 44 personnes. La gamme Trotec s'étend à tout le Benelux, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Suisse et en Autriche. L'unité de traitement est située au centre de Furnes, à la frontière franco-belge. Il existe également des points de collecte supplémentaires dans toute la France.

L'entreprise de niche Trotec a été fondée à l'époque par le père Bruno, qui en a fait l'œuvre de sa vie et a passé avec succès le flambeau à ses filles Sigrid et Dorothé.

 

KAREL CAMBIEN -  3 AOÛT 2020 - Source